BORDELAIS, DÉTENDS TOI !

La page Facebook du Front de Libération Bordeluche face au Parisianisme fait un carton. Leurs posts sont très drôles et très bien vus.

Quand l’autocollant « parisien rentre chez toi » a fleuri dans la ville, le FLBP a pris du galon.  D’ailleurs, cet autocollant n’est pas de leur fait .

Alors quoi ? Pourquoi tant de bruit ???

Parce que cette injonction inhospitalière a mis le doigt sur ce qui fait mal au bordelais et qui explique la sur-réaction et la sur-médiatisation face à ce sticker riquiqui !

Alors oui, les bordelais sont las, ils ont mal à leur vie, à leur ville, ils en ont presque marre d’être à la mode !

  • Las de devoir s’éloigner à cause d’un immobilier aux tarifs délirants
  • Fatigués des temps de trajets et des bouchons liés à un trafic sans cesse croissant
  • Enervés de postuler face à un parisiens pour un job dans un marché du travail saturé
  • Las des pannes de tram et de la pluie…. Mais là le parisien est innocent !

 

Bon, on a tous un parisien sympa sous la main, pas celui qui donne la grimpette aux prix du m2, un authentique pur jus qui se fond, s’intègre et ne se la pète pas. Et celui-là quand il lit cet autocollant ça lui fait tout drôle.

Je remarque que le « bordelais depuis 3 ans » se prend déjà pour un bordelais et il a bien raison, la ville n’appartient à personne. De là à râler contre les parisiens qui débarquent il n’y a qu’un pas…. qu’il franchit aisément.

Le bordelais de toujours quant à lui râle d’un côté et m’appelle de l’autre pour vendre  « correctement »  son bien à un parisien.

Bordeaux a je crois mal à sa sociologie car ses lieux à forte identité se lissent, ses quartiers populaires se gentrifient. Cela est fort dommage mais le parisien en est-il absolument responsable ?

Et pourquoi ne pourrait-il pas lui aussi rêver d’un dimanche à la plage ou d’un barbecue dans le jardinet de son échoppe ?

Pendant chaque accompagnement, j’aide les futurs néo bordelais à comprendre la ville, l’explorer pour bien préparer et s’intégrer en douceur dans sa nouvelle vie bordelaise.

C’est cela le job de BGV, et ça aide à créer une ambiance « Front de Bienveillance Bordelaise face à l’Héliotropisme ».

Bonnes fêtes à tous !

 

Guillemette Bardinet
Share
This