S’installer à Bordeaux : Rétroplanning du néo ou futur bordelais

Je découvre cette année à quel point février et mars sont les deux mois les plus actifs pour notre activité. Le gros de mon boulot d’accompagnement est saisonnier ! Mais le timing du nouvel arrivant est en décalage avec le tempo bordelais, alors du coup ça coince aux entournures.

Comme pour un événement ou un déménagement, une nouvelle vie cela se prépare : 3 incontournables

Travail : Venir repérer en amont l’écosystème, se faire connaitre, déceler les réseaux d’influence au moins un an avant votre arrivée, rencontrer des bordelais qui comptent.

Territoire, logement, équipements : Où sur la métropole ? Pour ne pas avoir à passer par la case location car il n’y a rien à louer, un repérage efficace s’impose. Compter 6 mois pour trouver le logement qui vous convient, il peut y avoir quelques travaux à effectuer.

Ecole : S’inscrire avant les vacances de la Toussaint cela ne suffit pas forcément. Prévoir de s’y prendre au moins 10 mois à l’avance.

Le gros de notre activité si l’on suit le rétroplanning BGV (basé sur du vécu) devrait se situer au mois de septembre, octobre au plus tard pour une installation l’été suivant.

Guillemette Bardinet
Share
This