Son Bordeaux du TAC au TAC par Anne Iris Poussielgues

Un bordelais du cru ou un néo bordelais nous livre sa vision de la ville par le biais d’un questionnaire du tac au tac (que j’avais à l’origine lancé pour le journal Sud-Ouest). Fraichement débarqué ou bordelais de toujours, ce Rendez-Vous est désormais le vôtre.

ANNE IRIS POUSSIELGUES, PARISIENNE POUR BORDEAUX

Anne Iris Poussielgues incarne le rapprochement bienveillant entre Paris et Bordeaux. Au travers de l’association des Parisiens de Bordeaux, Anne Iris accueille, conseille avec élégance et une capacité inouïe à créer du lien.

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

Le CACP et le Pont de pierre, même architecte

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

Les poubelles

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

L’intérieur du pont de pierre, visité hier

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

La rue sainte Catherine que je n’aime pas emprunter

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

Il en manque mais les lieux de la culture, le CAPC, le MADD et La galerie Arrêts sur L’image

  1. Suis-je transversale dans ma pratique de la ville ?

Oui, je passe par exemple très facilement de la rive droite à gauche par exemple

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

Les halles de Bacalan

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

Dans le parc du rocher de palmer à Cenon

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Ils sont nombreux

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

Pellegrin

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Oui même s’il faut créer l’outil de son intégration

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Les marchés, Capucins et Bacalan

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

La bastide même si c’est un quartier

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

le savoir vivre, réel, les gens sont assez bien élevés

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Ça daille

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

Il a l’air heureux

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Dans tous les domaines

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Un projet autour de la mobilité

  1. Le plus beau projet pour la ville ?

Le prochain pont

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

Celui qu’on organise : nos soirées mensuelles des PBX, toujours dans un lieu différent

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

Tous Les lieux de la culture dans tous les domaines y compris ceux où on partage des nourritures terrestres : culture et nourriture

  1. Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

Pour Victor Hugo Saint Petersbourg

  1. Les quartiers ou villes de demain ?

Euratlantique

  1. La ligne de tram qui manque ?

Jusqu’à l’aéroport

  1. Le lieu le plus politiquement incorrect ?

La librairie la mauvaise réputation

  1. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ?

L’art de vivre et de se sentir les héritiers d’une culture, le vent du large, les vignes

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Rapprocher Paris et Bordeaux

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Elle m’a aidée à construire ce rapprochement et m’a fait sortir de l’anonymat

Guillemette Bardinet
Share
This