Son Bordeaux du TAC au TAC par Aymerick Penicaut

Un bordelais du cru ou un néo bordelais nous livre sa vision de la ville par le biais d’un questionnaire du tac au tac (que j’avais à l’origine lancé pour le journal Sud-Ouest). Fraichement débarqué ou bordelais de toujours, ce Rendez-Vous est désormais le vôtre. L’aventure vous tend les bras et elle est au coin de la rue.

AYMERICK PENICAUT, CEO D´ASHLER & MASON ET SITIGEO

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?
    Les rues, les quais, faire la boucle en vélo Pont de Pierre/ Pont Chaban
  2. Ce que j’aimerais cacher ?
    La remorque pleine de détritus à côté de mon bureau mis par la Mairie pour stocker les poubelles des quais.
  3. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?
    Bacalan, les nouvelles halles
  4. Un truc bordelais que je suis le seul à détester ?
    La lamproie
  5. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?
    Pour ma part, ce fut le campus de PESSAC en Fac de droit où je suis arrivé en 2000.
  6. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?
    Nansouty
  7. Suis-je transversal(e) dans ma pratique de la ville ?
    Plutôt
  8. L’endroit où j’avoue ne jamais être allé(e) ?
    Un que j’assume : Rue sainte catherine, le dernier samedi avant Noel
    Un que je n’assume pas : La cité du vin, faute de temps
  9. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?
    Bacalan
  10. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?
    Sitigeo.com (Auto promo)
  11. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?
    Au milieu du jardin public
  12. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?
    Le maire de Bordeaux !
  13. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?
    Elle ne sera jamais PARIS, à nous de trouver un autre modèle
  14. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?
    L’hopital Pellegrin 
  15. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?
    C’est un peu moins vrai : chauvinisme et crétinisme en recrudescence
  16. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?
    Oui, il posait même des jalons pour venir s’installer
  17. Votre commune de la Métropole préférée ?
    Bordeaux, of course !
  18. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?
    Le manque d’ouverture d’esprit de certains de ses habitants
  19. Ce qui ne doit pas changer ?
    La recette du canelé
  20. Un juron bordelais qui vous parle ?
    Oh, enqui
  21. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?
    Des Arbres et du vert SVP ! Ouvrir le Jardin Public plus tard l’été : il ferme à 21 H !
  22. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?
    Digital, vin, immobilier
  23. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?
    Il fait de la trottinette sur les quais avec un sourire ébahi
  24. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?
    Le Digital
  25. BX, une ville où entreprendre ?
    Oui, l’éco système est favorable
  26. Une petite entreprise, une start-up à suivre
    Suivre l’initiative portée par Aidan O Brien de Sillicon Vignoble
  27. Le plus beau projet pour la ville ?
    Désolé, je vais être rationnel : le pont Simone Veil car ça urge.
  28. Votre « événement » bordelais préféré ?
    Vinexpo
  29. Votre asso, club d’influence préféré ?
    French Tech Bordeaux
  30. Les lieux de votre intégration ?
    La Fac de Bordeaux 4
  31. Les lieux qui « font » Bordeaux ?
    En 4 Places : Place de la comédie, Place des Quinconces, Place de la Bourse, Place Pey Berland
  32. Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?
    Barcelone ?
  33. Les quartiers ou villes de demain ?
    Bègles qui peut vraiment devenir un quartier de Bordeaux
  34. Mon entreprise bordelaise favorite :
    La mienne pardi ! -ASHLER & MANSON
  35. Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ?
    Sud ouest
  36. La ligne de tram qui manque ?
    Celle qui va à l’aéroport
  37. De quoi le bordelais ne parle-t-il jamais ?
    Du beaujolais nouveau, c’est pêché
  38. Le lieu le plus politiquement incorrect ?
    Ah ah Darwin, enfin c’est le but recherché
  39. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ?
    La fierté qu’ils ont pour leur ville
  40. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?
    J’ai créé une entreprise et une dizaine d’emplois sur Bordeaux et pas dans le vin !
  41. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?
    Elle m’a permis de créer mon entreprise et de m’épanouir personnellement
Guillemette Bardinet
Share
This