Son Bordeaux du TAC au TAC par Isabelle Camus

Serial blogueuse  le nez au vent et toujours à vélo, elle se plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux, sa ville depuis toujours, dans son blog en mode Culture, Écologie, Quartiers et… Cause des Femmes.

ISABELLE CAMUS SERIAL BLOGUEUSE

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

Le soleil qui se lève entre les piles du pont Baba et le soleil qui se couche derrière les arcades du pont de pierre.

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

La statue de Jacques Chaban-Delmas qui donne à la place Pey Berland l’impression d’être dans un pays de l’est avant la chute du mur de Berlin

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffée, surprise ?

Emprunter à vélo le pont de pierre depuis sa fermeture aux voitures

  1. Un truc bordelais que je suis le(a) seul(e) à aimer ou à détester ?

Le fait que Bordeaux soit une ville de skate, le bruit des planches à roulettes me dérange moins que celui des voitures en nombre croissant qui passent devant chez moi H 24.

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

L’architecture du Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud.

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

HMV, FNAC… Tous les lieux de produits culturels où j’ai travaillé. Tous les nombreux endroits que j’ai été amenée à fréquenter de par mon métier de journaliste et de serial blogueuse.

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

Le Bordelais qui ne mesure pas sa chance

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?

Dans la file d’attente de L’Entrecôte (humour végétarien)

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

Sur mon vélo

  1. Suis-je transversal(e) dans ma pratique de la ville ?

A fond les ballons !  Je la sillonne en long, en large et en travers… toujours sur mon vélo ou avec mes deux pieds, par tous les temps

  1. L’endroit où je n’avoue ne jamais être allé(e) ?

Un que j’assume La boutique des Girondins de Bordeaux

  1. Un que je n’assume pas

L’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux

  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?

Le pont Chaban-Delmas merveille technique et esthétique qui a ouvert la rive-droite aux cyclistes, aux promeneurs et aux runners. Pour les voitures je crois que c’est une autre paire de manche.

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

Local’Attitude, un projet d’épicerie solidaire auquel est adossé un projet de jardin collectif dans le quartier Chartrons/ Grand Parc

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

Au jardin public, pour m’asseoir dans l’herbe et me scotcher contre le tronc d’un arbre centenaire

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Sans flagornerie, J’ai la chance de pouvoir répondre que mon carnet d’adresse me suffit 😛

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Elle avait celui d’être toujours derrière Toulouse, sa grande rivale, mais aujourd’hui les choses ont changé et il n’est plus de mise. Soutenu par une presse dithyrambique, son complexe de supériorité va très bien.

  1. Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ?

Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux en charge de la cohésion sociale et territoriale et conseillère régionale, dont je partage la vision pour Bordeaux qu’elle a exprimé dans son livre : Bordeaux est Avenir

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

Mon médecin traitant

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Bordeaux ville d’accueil d’un côté, mais ville très inquiète quant à son évolution rimant avec spéculation de l’autre, d’où la fragilité de sa bienveillance

  1. Un lieu très néo bordelais friendly ?

Le quartier des Chartrons et plus particulièrement la rue Notre-Dame, clone en plus petit du Marais parisien

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Bien sûr ! Rien de tel pour éviter la consanguinité et l’entre-soi. De plus ce sont les néo bordelais qui ont décrispé les Bordelais de souche.

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

Bègles, parce qu’elle a su instaurer une vision globale de la vi(ll)e qu’elle n’a pas fini de développer

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

Pourquoi vouloir devenir une métropole millionnaire

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

La qualité de vie (à défaut de celle de l’air qui a déjà changé)

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Ça me daille !

  1. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Alain, ne vous trompez pas de sucesseur/se

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Sclérosé, pistonné, perfectible

  1. A quoi reconnaît-on un néo bordelais ?

Il ne dit jamais “gavé”

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

La com’, le graphisme,  le digital, l’audiovisuel, l’événementiel, le coaching.

  1. BX, une ville où entreprendre ?

Oui, parce que pour beaucoup la seule solution est de créer son emploi

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Origines Tea & Coffee, un salon de thé et de café bio aux Chartrons que reprend Léa et dont je vais suivre l’évolution de près

  1. Le plus beau projet pour la ville ?

I have a dream : sa végétalisation, car ville très minérale, elle en a besoin pour capter le C02 des voitures et des bateaux de plus en plus nombreux

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

Celui qui me fait réfléchir, qui m’enrichit en me donnant du plaisir comme lors de la dernière édition du festival  Climax, de la biennale ’Agora ou du TEDx.

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

La Ferme de la Glutamine, une association de promotion d’une agriculture durable, vivrière et radieuse : coworking agricole, formation, laboratoire…

  1. Les lieux de votre intégration ?

Tous les lieux dans le secteur culturel où j’ai travaillé. Tous les lieux que j’ai découverts et fréquentés dans le cadre de mon activité de journaliste et de blogueuse.

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

Darwin sa caserne éco-réhabilitée, Alriq sa guinguette, son Miroir d’eau, ses cathédrales, sa basilique, ses églises, sa place et sa rue commerçante les plus grandes d’Europe, ses portes du Moyen âge, son fleuve, ses ponts, ses quais, ses innombrables restaurants, ses bars, ses pubs.

  1. Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

On le dit de Nantes

  1. Les quartiers ou villes de demain ?

H Nord, L Sud, des écoquartiers dignes de ce nom favorisant l’habitat participatif qui, au bout de plusieurs années, n’existent pas encore

  1. Mon entreprise bordelaise favorite

Toutes les librairies indépendantes généralistes ou spécialisées qui résistent à internet et au géant Amazon.

  1. Mon chef d’entreprise bordelais préféré ?

Aymerick Pénicaud, le courtier en prêt immobilier le plus british style de la ville, qui bouscule les clichés sur un métier qu’il y a encore un an j’ignorais totalement.

  1. Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ?

Attention, autopromotion ! Les miens parce qu’ils ne peuvent pas se passer de moi, ni moi d’eux.

  1. L’enseigne qui manque dans cette ville ?

Aucune ! Il y en bien assez ! Un autre monde de consom’action est possible !

  1. La ligne de tram qui manque ?

Bordeaux Gradignan où vit ma vénérable mère

  1. De quoi le bordelais ne parle-t-il jamais ?

De sa froideur et de son esprit de clan

  1. Le lieu le plus politiquement incorrect ?

Darwin… mais jusqu’à quand ?…

  1. Qu’est ce qui rassemble les Bordelais ?

Les coupes du monde de foot, la fête du vin, la fête du fleuve, le miroir d’eau, les quais, le street art, les festivals de rue…

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

J’ai bien dû faire venir la moitié des néo bordelais attirés par les hommages réguliers que je rends par écrit, en photo ou en vidéo à ma ville, en cultivant son meilleur profil… d’ailleurs je vais arrêter. Ainsi que par la mise en lumière d’acteurs et de projets plein de sens qui l’animent et qui font qu’elle est si pacifiée.

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Me faire dire quotidiennement que j’ai de la chance de vivre dans une ville pareil… même si j’ignore jusqu’à quand je pourrai le penser …

www.serialblogueuse.com

 

 

Guillemette Bardinet
Share
This